Menu

La mission des Ursulines

Nous vivons ensemble dans des communautés de foi et d'amour, nourries par notre relation à Jésus-Christ. Notre mission se situe dans la ligne de l'éducation de la foi et de la promotion humaine et spirituelle de toutes les personnes avec lesquelles nous entrons en relation.

Les origines des Ursulines

La fondation

À ses débuts, en 1535 en Italie, la fondatrice, Angèle Mérici, répond à un appel particulier pour son temps, celui de fonder une Compagnie de femmes consacrées vivant dans le monde: la Compagnie de Sainte Ursule.

En 1611, en France, nous retrouvons les premières Ursulines ou Religieuses de Sainte Ursule.  Elles deviendront un Ordre religieux, sous la règle de Saint Augustin.

En 1639, arrivent à Québec Marie de l’Incarnation et deux compagnes aidées de leur fondatrice séculière, Mme de la Peltrie.

Les Ursulines de l'Union canadienne

Ces premières arrivantes sont à l'origine des Ursulines de l'Union canadienne : nous les retrouvons au Québec, au Japon, au Pérou et aux Philippines.

L'histoire des Ursulines

Les Ursulines dans le monde

Signe distinctif

La croix de l'Ursuline est une réalisation du Père Calixte Beaupré, moine bénédictin de Saint-Benoît-du-Lac.

Symbole du mystère : mort-résurrection

L'effet contrastant de la croix nous rappelle le mystère Mort-Résurrection sous toutes ses formes. La partie saillante et lumineuse de la croix symbolise la Lumière du Christ qui jaillit d'un fond de ténèbres.

Les quatre côtés égaux représentent l'égale charité pour Dieu et pour les frères et sœurs.

Les pointes ouvertes symbolisent l'ouverture à toute personne.

Le blason de l'Union canadienne des Ursulines

 


Le blason des Ursulines

Le ROUGE dominant dans ce blason représente l’amour: fondement de la vie des ursulines.

L’OR évoque les valeurs spirituelles, l’immortalité et la vie.

Le BLEU exprime la paix et la sérénité.

La CROIX, représente le mystère mort-résurrection.

La PALME symbolise le courage de Sainte Ursule, martyre du IVe siècle.

Le LYS suggère la virginité consacrée, charisme d'Angèle Mérici.

Le VAISSEAU rappelle celui de la traversée de Marie de l’Incarnation. 

Devise :

Soli Deo gloria. Pour la plus grande gloire de Dieu 

Le gouvernement

L'esprit

Dans l’esprit de Sainte Angèle, l’autorité est un service. À tous les niveaux : local, provincial et général, chaque personne en autorité avec l’intelligence du cœur se met au service du bien commun de l’ensemble, au plan de l’animation fraternelle et spirituelle, de l’organisation des services et de l’administration des biens.

« Considérez-vous comme ministres et servantes, pensant que vous avez plus besoin, vous, de servir (vos sœurs) qu’elles n’ont besoin, elles, d’être servies ou gouvernées par vous. »
- Angèle Mérici, Avis 1,3

« Et si, selon les temps et les besoins, il y avait de nouvelles dispositions à prendre ou quelque chose à modifier, faites-le prudemment et avec bon conseil. » 
- Angèle Mérici, Dernier legs

Les principes

Le service de gouvernement est fondé sur le principe de subsidiarité et de coresponsabilité, ce qui suppose la mise en place d'organismes d'information, de dialogue, de consultation et de participation à tous les niveaux de la vie et de la mission. Il est important que chaque sœur se sente concernée par la vie de l'ensemble et par les décisions prises.

 

Les membres du Conseil général, depuis juillet 2015

De gauche à droite:
Sr Gemma Gallant, conseillère et économe
Sr Fusako Itahashi, conseillère
Sr Cécile Dionne, supérieure générale
Sr Rita Gagné, conseillère
Sr Louise Bordeleau, conseillère